Stéphanie : la créatrice de L’armoire de pti Lou

Coussin lapin de l'Armoire de pti LouPour mon premier portrait de créateur je suis allée interviewer Stéphanie : une créatrice, et pas n’importe laquelle !

Nous nous sommes rencontrées dans le cadre d’un projet professionnel, nos vies se sont croisées puis rapprochées puisque son petit garçon est né cinq mois après Petite Bulle.

Depuis nous nous retrouvons régulièrement pour parler bébé et couture, au parc ou en forêt !

Lorsqu’elle m’a présenté L’armoire de pti Lou j’ai tout de suite apprécié la qualité de ses réalisations : à la fois le choix du tissu, la conception des modèles que les finitions de ses réalisations. Et comme elle a plus d’un tour dans son sac, Stéphanie photographie ses réalisations avec de jolies mises en scènes. Alors je dis Bravo !

Une autre qualité de Stéphanie est sa patience. Dans le rôle de la cliente difficile et indécise, je lui ai commandé un legging et un chapeau et je la remercie de ne pas m’avoir envoyé balader 🙂

Portrait Stéphanie de L'Armoire de pti Lou

Comment as-tu attrapé le virus de la couture ?
J’ai toujours aimé les travaux manuels, travailler la matière, dessiner… À 18 ans, ma mère m’a acheté une machine à coudre plutôt performante, d’ailleurs c’est toujours elle que j’utilise ! Quand j’étais petite je regardais pendant des heures mes grand-mères coudre, elle savait que ce cadeau serait précieux pour moi. Elle organisait le salon Mode et tissus dans la vallée de Sainte Marie et recevait des chutes de tissus des exposants avec qui elle s’entendait bien. Disposant de matière première gratuite, je m’y suis mise en autodidacte.

Avec des livres ?
Non, plutôt au feeling. À l’époque en plus les tutos sur Internet n’existaient pas !

Quelles étaient tes premières réalisations ?
Des sacs, des petits hauts. Ce n’était pas forcément une réussite mais cela ne m’a jamais découragée !

Peux-tu me raconter les débuts de L’armoire de pti Lou ?
Ça faisait donc longtemps que je faisais de la couture mais par intermittence, faute de place. Je m’y suis remise lors de ma grossesse, pour préparer la venue de mon petit Lou. L’arrivée de ce dernier nous obligeant à déménager, nous avons eu un coup de bol et trouvé un appartement me laissant la place nécessaire pour étaler tout mon nécessaire. Au fur et a mesure, en plus d’objets décoratifs, j’ai eu envie de créer des habits d’abord pour mon fils, mais aussi pour d’autres, pour avoir le plaisir de travailler avec de beaux tissus, de coudre des robes, des blouses. Je privilégie les tissus biologiques, et fais attention à leur qualité, mais il m’arrive également de travailler des tissus non bio si je craque sur le motif. Mon atelier est envahi de tissus !

Ambiance Armoire de pti Lou

Que proposes-tu à tes clients, quel est ton concept ?
L’idée initiale est de faire des vêtements agréables et confortables, au look décontracté. J’aime créer et dessiner mes patrons. J’aime qu’on me soumette de petits défis. Je prends plus de plaisir à réaliser des nouveautés qu’à refaire un modèle déjà réalisé. Du coup, les vêtements ou objets décoratifs que je crée son quasiment uniques. Par exemple, le mois dernier, on m’a demandé un range doudou qui s’adapte au lit. Je me suis inspiré de l’univers de la chambre sur photo fournies par la maman et j’ai proposé différents croquis crayonnés avec une gamme de tissus possibles. Je suis plutôt perfectionniste ! Pour les commandes de vêtements, je demande généralement les mensurations de l’enfant et j’adapte les patrons sur mesure.

Tu as des retours de tes ventes ?
Pour le moment je ne vends que dans un réseau limité de gens, principalement que je connais. Généralement ils m’envoient des photos des réalisations, je suis toujours très heureuse de les voir en mouvement. J’aime connaître l’enfant pour lequel je couds. Les retours sont pour le moment très positifs. De toute façon, je ne veux pas être payée tant que la personne n’est pas contente ! Si quelque chose ne va pas, je le refais !

Chaussons Armoire de pti Lou

Comment t’es venue l’idée de créer L’armoire de pti Lou ?
J’ai fait la rencontre de Kate après la naissance de mon fils. On partageait la même passion, on a eu l’idée de créer une page facebook ensemble pour vendre nos créations. Créer et partager ensemble étaient plus motivant ; toute seule, je ne l’aurai sans doute pas fait. En septembre 2016 on a ouvert la page L’armoire de pti Lou & C dans l’sac, Kate (C dans l’sac) propose des accessoires : trousses, sacs, barrettes, bagues, etc.

Y a-t’il de la place pour des petits créateurs comme toi ?
Il y a certaiement déjà trop de gens qui font ça pour pouvoir en vivre. Pour le moment je n’ai pas creusé d’avantage la question. Je fais ça en complément de mon travail. C’est une passion qui me permet de payer ma passion ! La réalisation d’un vêtement sur mesure prend du temps : je soumets le projet par dessin, je fais un certain nombre de propositions de tissus, les gens choisissent, on échange, etc. Si je voulais que cela devienne parfaitement rentable il me faudrait automatiser les réalisations. Pour le moment je préfère que cela reste complètement un plaisir.

Quels sont les projets de L’armoire de pti Lou ?
C’est une bonne question ! Cet été mon cerveau fuse d’idées pour faire évoluer la chambre de mon fils dans une ambiance nature tropicale. J’ai envie de lui créer une cabane en tissu jungle, d’y glisser une armature de lierre en tissu, des coussins assortis, des petites lumières lucioles… Ceci m’amènera certainement à proposer une nouvelle collection sur ce thème. Je m’endors déjà le soir en rêvant à des tissus magnifiques repéré à droite et à gauche chez les créateurs de tissus. Affaire à suivre donc !

Logos Armoire de Pti Lou et C dans l'sac

Merci Stéphanie pour cet échange, j’ai appris encore plein de choses sur toi !

Et vous, ça vous donne envie de coudre ? ou d’offrir un joli cadeau personnalisé ?

Je vous invite à visiter la page facebook de L’armoire de pti Lou & C dans l’sac.

Personnellement j’ai toujours adoré créer des accessoires mais je pense avoir deux mains gauches lorsqu’il s’agit d’utiliser la machine à coudre et ne me suis jamais aventurée dans la création d’habits. Il me faudrait pour cela du temps, un atelier et un professeur bienveillant, ça commence à faire beaucoup.
Et avant tout, je préfère laisser faire ceux et celles qui ont le talent de le faire avec goût et facilité pour un rendu d’une qualité remarquable ! Bravo Stéphanie et Kate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *